Kalbreite Innenhof

Durabilité dans le fonctionnement actuel

Le site de Kalkbreite répond en tant que construction Minergie-P-Eco à des exigences énergétiques et écologiques élevées. Il ne faut que peu de chaleur amenée qui est produite au moyen d’une pompe à chaleur de nappe phréatique. Le courant électrique nécessaire pour cela est produit pour 15 % environ par l’installation photovoltaïque sur le toit. Alors que les caractéristiques, telles que le confort et l’efficacité énergétique sont propres aux bâtiments MINERGIE, les bâtiments certifiés selon MINERGIE-P-ECO répondent également aux exigences d’une construction saine et écologique et exigent la communication de «l’énergie grise» utilisée. Sur le plan de la construction, la coopérative a fait un grand pas dans la bonne direction. Toutefois, le bâtiment ne peut atteindre l’économie d’énergie optimale que lorsqu’il est en fonctionnement. Cette économie d’énergie dépend du degré de chauffage des logements, de la façon dont les utilisatrices/utilisateurs les ventilent, du fait si elles/ils laissent la lumière allumée inutilement, de la quantité d’eau chaude qu’elles/ils utilisent, et de beaucoup d’autres choses.

En savoir plus...

 

La coopérative renonce dans une large mesure à des règles en matière de réduction de la consommation des ressources, et elle mise principalement sur la responsabilité propre et sur la sensibilisation. La consommation des ressources peut être calculée au moyen de différents instruments, par ex. avec le calculateur ECO2 de Novatlantis ou avec celui Calculateur d’empreinte de WWF. Ainsi, les utilisatrices/utilisateurs obtiennent des indices sur la consommation dans les domaines: habitation, mobilité, consommation et alimentation. Chaque consommation comporte une part «d’énergie grise» qui ne peut être influencée que de manière très limitée, mais qui devrait malgré tout être inclue dans le comportement de consommation. En achetant à bon escient, en évitant les achats inutiles et en utilisant les appareils consommateurs de façon mesurée, la consommation «d’énergie grise» peut être améliorée.

 

Mobilité

Icon_Mobilitaet_03

Outre l’habitation, la mobilité est le plus gros consommateur d’énergie dans notre société. Le besoin de mobilité est très individuel et il constitue de ce fait un domaine difficilement influençable en matière de durabilité. La coopérative a adopté différentes mesures qui facilitent aux utilisatrices/utilisateurs une gestion consciente de leur mobilité: 

En savoir plus...

 

  • Le site de Kalkbreite dispose d’un concept de mobilité qui engage les habitant-e-s à «ne pas posséder ou à ne pas utiliser en permanence une voiture pendant la durée de la location». Les personnes travaillant sur le site de Kalkbreite ne doivent également pas utiliser de voiture pour leur trajet de travail.
  • Dans la déclaration de renonciation à la voiture (en allemand), un élément central du concept de mobilité, il est prévu un fonds de mobilité permettant de prêter aux locataires des vélos électriques, des remorques, des vélos de transport, etc., et de mettre à leur disposition d’autres agréments, tels qu’une station de réparation de vélos, un service de réception d’achats, des infos sur la mobilité, etc. La réception fournit des renseignement à ce sujet.
  • En faisant l’économie de parkings, «l’énergie grise» a notablement été réduite lors de la construction. En outre, il est possible d’économiser des coûts de nettoyage, d’éclairage et d’entretien durant le fonctionnement.
  • Le rattachement optimal aux transports publics (tram, bus et train) devant la porte d’entrée offre les meilleures conditions pour un lotissement sans voitures.
  • 300 places de stationnement de vélo, de plain-pied la plupart du temps dans l’immeuble, facilitent l’utilisation de vélos.
  • Pour les personnes à mobilité réduite, deux places de stationnement de voiture sont disponibles dans l’immeuble. Dix places de stationnement de voiture supplémentaires sont actuellement louées en plus dans le lotissement urbain Lochergut. Elles peuvent être louées en plus par des personnes travaillant dans les entreprises commerciales, par des hôtes de la pension et des salles de réunion flexibles ainsi que par des locataires qui sont en mesure d’invoquer une raison importante concernant la possession d’une voiture.
  • Pour les trajets en voiture éventuellement nécessaires, il est recommandé de profiter des offres Mobility. Dans les environs immédiats du site de Kalkbreite se trouvent différents sites Mobility.

Afin de se rapprocher de l’objectif de la société de 2000 watts, il est indispensable que tou-te-s les utilisatrices/utilisateurs réduisent au minimum leur consommation d’énergie pour la mobilité. Cela comprend en particulier le renoncement à de fréquents voyages en avion. On sait moins que les voyages en train consomment également une quantité considérable d’énergie, en particulier les déplacements domicile-travail réguliers.

Occupation des sols

Icon_Flaechenverbrauch

Sur le site de Kalkbreite, l’occupation des sols individuelle moyenne par personne, y compris des surfaces utilisées en commun, correspond à 33,5 m². C’est nettement inférieur à l’occupation des sols de 45 m² (41m2 pour la ville de Zurich) par habitant généralement rencontrée dans les bâtiments neufs actuels. Du fait de sa situation (profondeur importante du bâtiment de 16,5 m et angles compliqués), le site de Kalkbreite présente des logements plutôt trop grands, ce qui complique la réalisation de cet objectif. Cela est compensé par la proportion relativement élevée de logements comprenant 5 pièces individuelles et plus, dans lesquelles l’occupation des sols est inférieure à celle des logements présentant 1 à 4 pièces.

En savoir plus...

 

Outre les locaux d’habitation et commerciaux, les locaux utilisés en commun contribuent à réduire l’occupation des sols individuelle:

  • Les postes de travail dans le bureau communautaire réduisent l’espace requis pour le travail de bureau dans le logement.
  • Les chambres d’hôtes dans la Pension Kalkbreite rendent inutile la chambre d’amis dans le logement.
  • Les jokers de logement peuvent être loués en plus et résiliés de nouveau à brève échéance lorsque les jeunes grandissent, lorsque les couples se séparent ou lorsque des amies et des grand-mère emménagent en plus.
  • 4 boxes dont l’utilisation n’est pas prédéfinie offrent de l’espace libre en-dehors des logements, par exemple pour jouer ou regarder la télévision ensemble, faire du yoga, de la couture, etc.
  • Cuisine extérieure, cafétéria, bibliothèque, sauna, laverie, atelier et salle de musique sont d’autres locaux à usage commun qui favorisent la réduction de l’occupation individuelle des sol et qui améliorent le confort d’habitation.

Eau

Icon_Wasser

La production d’eau chaude consomme plus d’énergie que le chauffage. Sur le site de Kalkbreite, l’eau chaude est produite avec des pompes à chaleur et elle est stockée dans des réservoirs pour chaque cage d’escalier. Il n’y a pas de panneaux solaires pour la production d’eau chaude. L’installation photovoltaïque sert uniquement à la production du courant électrique destiné à la communauté et elle fournit environ 20 % de l’énergie nécessaire pour cela.

En savoir plus...

Faits techniques concernant la construction et l’exploitation:

  • L’eau est chauffée par quatre pompes à chaleur et par conséquent par la chaleur issue de l’eau souterraine.
  • En hiver, la pompe à chaleur pour le chauffage chauffe l’eau à 30° pour le chauffage, et les pompes à chaleur pour l’eau chaude chauffent l’eau aux 60° légalement exigés.
  • En été, les pompes à chaleur pour l’eau chaude prélèvent la chaleur dans le circuit de chauffage au sol. L’effet secondaire est que les pièces sont alors légèrement refroidies.
  • Le rendement de la pompe à chaleur est mesuré avec le coefficient de performance annuel (COP). Il indique le rapport entre l’énergie de chauffage produite sur l’année et l’énergie électrique consommée. Le COP de la production d’eau chaude sur le site de Kalkbreite est de 3,5. Cela signifie: 1 KWh d’électricité permet de produire 3,5 KWh d’eau chaude.
  • La consommation d’eau chaude et d’eau froide est mesurée.
  • Le concierge relève la consommation dans les logements. Il n’y a pas de relevé automatique.
  • Les compteurs sont installés de manière visible dans les logements. Les logements situés à proximité de deux gaines techniques disposent de deux compteurs.
  • Toutes les robinetteries sont équipées de «ecototal+». Elles réduisent le débit d’eau en ajoutant de l’air. Dans la position de base, les mitigeurs se trouvent sur la position eau froide. Si l’on tourne le levier de commande en direction de la position eau chaude, il faut franchir une légère résistance. Cela permet d’éviter de faire couler involontairement de l’eau chaude.
  • Les installations de WC communes ne sont équipées que d’eau froide. L’eau chaude est disponible dans le local de nettoyage à côté. Les installations sont équipées d’urinoirs sans eau qui fonctionnent sans eau, sans électricité et sans produits chimiques.
  • Certains petits logement ne disposent que de douches. En cas de renoncement à un bain complet et d’utilisation d’une douchette économique, la consommation d’eau chaude peut être réduite d’environ 60 %.
  • Au lieu de raccordements privés pour machine à laver, le site de Kalkbreite fournit une laverie et respectivement deux autres machines à laver communes par cage d’escalier. Cela permet non seulement d’économiser «l’énergie grise» pour la fabrication de machines à laver et d’espace d’habitation, mais également du temps grâce à l’utilisation simultanée de plusieurs machines.
  • L’utilisation de l’eau de pluie n’est prévue que pour l’arrosage des jardins de toit, et non pour les installations de WC, car la surface de toit est trop petite pour fonctionner de façon rentable.

Chauffage

Icon_Heizung

Le chauffage est prévu pour une température de confort de 20° C dans les pièces d’habitation et les chambres à coucher et de 21° C dans les salles de bain pour une température extérieure de – 8° C. Le site de Kalkbreite est une maison 3 litres, à savoir qu’un chauffage conventionnel consommerait 3 litres de fioul au maximum par m² et par an, ou environ 30 kWh/m²/an. C’est environ un cinquième d’une maison moyenne ou un dixième d’une maison d’habitation non rénovée dont l’année de construction se situe entre 1960 et 1980. Le comportement des utilisateurs est décisif pour atteindre le potentiel d’économie. En cas de négligence, comme par exemple une aération mal effectuée, le fait de laisser refroidir etc., des écarts de plusieurs centaines de pour cent sont possibles. En été tout comme en hiver, il y a un risque que les logements surchauffent en cas de rayonnement solaire et de protection solaire mal employée. Le soleil peut très rapidement chauffer fortement les pièces et, en raison de la bonne isolation, la chaleur excédentaire ne peut être que difficilement évacuée. Un ombrage discipliné est donc nécessaire en été.

En savoir plus...

 

Faits techniques concernant la construction et l’exploitation:

  • Chauffage avec pompe à chaleur de nappe phréatique, température aller maximale 30°C.
  • Répartition de chaleur avec chauffage au sol.
  • Système de chauffage autorégulé sans possibilité de régulation directe par les locataires. Le puissance peut juste être diminuée vers le bas en réduisant l’arrivée. Cette régulation présente une grande inertie et elle est adaptée uniquement au réglage de base et non aux adaptations quotidiennes de la température.
  • Pas de mesure individuelle du chauffage par logement ou par local commercial.
  • Léger refroidissement des pièces en été grâce au prélèvement de chaleur dans le chauffage au sol pour la production d’eau chaude.
  • Le rendement de la pompe à chaleur est mesuré avec le coefficient de performance annuel (COP). Il indique le rapport entre l’énergie de chauffage produite sur l’année et l’énergie électrique consommée. Le COP de la puissance de chauffage sur le site de Kalkbreite est de 6,54. Cela signifie qu’1 KWh d’électricité permet de produire 6,54 KWh d’énergie de chauffage/chaleur de chauffage.
  • Des informations concernant la ventilation et la protection solaire sont disponibles à la réception.

 

Ventilation

Icon_Mindestbelegung

Le bâtiment de logements et d’espaces commerciaux Kalkbreite dispose d’une ventilation de confort qui permet un échange d’air réduit et constant avec de l’air extérieur filtré. Des échangeurs de chaleur extraient la chaleur de l’air d’évacuation et ils préchauffent ainsi l’air entrant. Cela permet de dormir fenêtre fermée. Évidemment, il est malgré tout possible d’ouvrir toutes les fenêtres. En été comme en hiver, il y a un danger de surchauffe si la protection solaire n’est pas correctement utilisée. Le soleil peut fortement chauffer les pièces très rapidement. En raison de la bonne isolation, la chaleur excédentaire ne peut être que difficilement évacuée. En été, un ombrage discipliné est donc nécessaire pendant la journée.

En savoir plus...

 

Faits techniques concernant la construction et l’exploitation:

  • Dans les centrales techniques sur le toit se trouvent des unités de ventilation centrales pour les logements.
  • Les unités de ventilation pour les espaces commerciaux sont situées au sous-sol.
  • Dans les logements, le système de distribution de l’air de ventilation est inséré dans les plafonds. Les boîtes de distribution sont installées de manière visible au plafond dans les salles de bain.
  • Dans les locaux commerciaux, le système de répartition de l’air de ventilation est installé de manière visible aux plafonds.
  • Les locataires ne peuvent pas influencer directement la ventilation.
  • Il n’y a pas de mesure individuelle de la ventilation par logement/espace commercial.
  • Un refroidissement d’entreprises commerciales spéciales avec de l’eau souterraine est possible (max. 150 KW).
  • Des informations concernant la ventilation et la protection solaire sont disponibles à la réception.

Énergie électrique

Icon_Elektrizitaet_Privat

La consommation d’énergie en matière d’électricité, d’eau chaude et d’eau froide, de chauffage et de déchets est mesurée sur le site de Kalkbreite et présenté sur la facture annuelle des coûts annexes. Ainsi, les utilisatrices/utilisateurs peuvent surveiller leur consommation totale et les progrès vers les 2’000 watts. Sur demande, la plaque tournante donne des données détaillées concernant la consommation individuelle et des propositions pour réduire la consommation.

En savoir plus...

 

La consommation électrique privée est constituée des éléments suivants:

  • Éclairage privé des locataires et, de ce fait, choix des luminaires
  • Utilisation d’appareils privés, tels que des ordinateurs, des robots de cuisine, des aspirateurs
  • Fréquence et durée de l’utilisation des robots de cuisine intégrés
  • Utilisation de lave-linges et de sèche-linges

Faits techniques concernant la construction et l’exploitation:

  • Les appareils intégrés dans les cuisines, dans la laverie etc. sur le site de Kalkbreite font partie des plus économiques sur le marché.
  • Le standard d’aménagement de base des cuisines est maintenu à un niveau minimal, afin qu’aucun appareil non utilisé («énergie grise») ne se trouve dans les logements. Le standard peut être adapté individuellement par le biais des modules d’aménagement proposés.
  • Les réfrigérateurs ne possèdent pas de congélateur séparé; en revanche, il est possible d’utiliser dans le freeze au sous-sol une installation de congélation commune avec récupération de chaleur. Grâce à la chaleur récupérée, une partie significative de l’eau chaude est chauffée.
  • Tous les appartements possèdent un biorupteur près de la porte d’entrée du logement. Lorsque vous quittez le logement, vous pouvez interrompre l’alimentation électrique de prises de courant prédéfinies en actionnant un interrupteur – cela permet de couper tous les appareils branchés dans ces prises.
  • Un éclairage permettant d’économiser de l’énergie est proposé en tant que module d’extension (par ex. pour la salle de bain, le WC, la douche et la zone centrale des logements).
  • Le comptage intelligent (installation de compteurs dans le logement qui rendent visible la consommation de courant) est possible.
  • Remise d’ampoules basse consommation à la réception à des conditions avantageuses.

Énergie électrique pour la communauté

La consommation électrique commune comprend:

  • Pompes (par ex. chauffage, eau)
  • Moteurs (par ex. ventilation)
  • Éclairage des pièces communes et de l’espace extérieur

L’installation photovoltaïque produit env. 20 % de la consommation d’électricité commune.

Faits techniques concernant la construction et l’exploitation:

  • Installation de pompes et de moteurs efficaces.
  • Éclairage minimal économique avec des détecteurs de mouvement et des dispositifs de commande d’éclairage en fonction de la lumière du jour.
  • L’électricité achetée provient à 100 % de sources d’énergie renouvelables («EWZ nature made star»).

 

Déchets & recyclage

Icon_Abfall_Recycling

Le point de collecte du verre se trouve à quelques mètres, près du Lochergut, à l’angle Badenerstrasse-Seebahnstrasse. La ville de Zurich se charge de l’évacuation des déchets verts. L’élimination du papier, du carton, des batteries et d’autres déchets est réglementée par la ville de Zurich ainsi que par la réception.

En savoir plus...

 

Faits techniques concernant la construction et l’exploitation:

  • Pour les ordures ménagères et les déchets verts, il y a trois conteneurs encastrés sur la Badenerstrasse près de l’entrée pour les vélos.
  • De la place pour l’entreposage de déchets est prévue à différents endroits dans l’immeuble, ainsi par exemple dans le parking à vélo et dans les réduits des cages d’escalier.

 

Groupe «bien vivre»

Il existe de nombreuses bonnes idées pour la réduction de la consommation individuelle de ressources – il s’agit juste de les mettre en œuvre. C’est ce que s’attache à faire le groupe d’habitant-e-s «bien vivre». Il agit comme un moteur qui rend public le sujet sur le site de Kalkbreite et fait en sorte qu’il reste d’actualité. Le groupe «bien vivre» se base sur le principe de la suffisance, à savoir de la réorganisation de la consommation. Tout changement est difficile au début, mais peut rapidement devenir une évidence. Le groupe aimerait démontrer que la suffisance n’est pas une corvée, mais qu’elle apporte du plaisir, ouvre de nouvelles perspectives et conduit à plus d’autonomie et de liberté. Au sein du groupe, des concepts sont développés pour la mesure et l’optimisation du bilan écologique personnel; ces concepts sont testés et améliorés en permanence par les membres du groupe. Les résultats sont régulièrement comparés et discutés; un bilan est dressé périodiquement.

En savoir plus...

 

Les sujets et les expériences sont évoqués au conseil des locataires, au conseil d’administration et dans d’autres instances de la coopérative. Le groupe fait partie du vaste processus participatif qui permet d’assurer la durabilité sociale, écologique et économique lors du fonctionnement du site de Kalkbreite. Le groupe se veut ouvert et il s’engage dans le cadre de l’œuvre commune. Le groupe discute ses conclusions en interne et en externe. Il se met en réseau avec d’autres acteurs de la ville, dans la recherche et sur internet. Il écrit, parle, publie et organise des manifestations.

Pour créer, surveiller et améliorer le miroir de la consommation des ressources, des informations pour les habitant-e-s, des systèmes d’incitation et d’autres mesures, il collabore avec la réception. À l’inverse, la coopérative et les instances ont recours au groupe «bien vivre» pour des conseils en matière de consommation des ressources.

 Durabilité prévue de longue date